La chèvre Nubienne

De La-chevre.

Chèvre Nubienne.jpg



Les chèvres Anglo-Nubiennes sont des chèvres familières, sociables et de tempérament très calme.



Nubienne1.jpg
Nubienne2.jpg
La chèvre Anglo-Nubienne est le résultat de croisements très anciens entre des races de chèvres anglaises et des chèvres venues d’Inde et d’Afrique à l’époque où les bateaux transportaient des chèvres pour leur approvisionnement en lait. Le nom d’Anglo-Nubiennes leur fut donné en 1893 en raison de ces origines exotiques.


Ces chèvres sont caractérisées par leur port altier, leur profil busqué et leurs très longues oreilles tombantes. L’Anglo-Nubienne supporte des conditions climatiques très diverses avec une très bonne adaptation aux climats chauds et tropicaux. On la retrouve dispersée dans le monde entier notamment en Amérique (USA, Canada, Brésil) où elle est l’une des plus importantes races caprines représentées.


C’est une race de grand format, les boucs peuvent atteindre 120 kg et les chèvres 90 kg. Sa robe présente de nombreux coloris différents,depuis des patrons unis de blanc à noir et de multiples combinaisons de différentes couleurs. Les cornes sont courtes et légèrement recourbées vers l’arrière. Certains animaux peuvent être mottes.


Sa précocité sexuelle est excellente, les chevrettes sont fertiles dès l’âge de 6 mois et la prolificité moyenne de la race est de 250 %. Il existe des souches très prolifiques qui donnent régulièrement naissance à des quadruplets et des quintuplets. Le record a été obtenu par une chèvre ayant mis au monde 11 chevreaux en 25 mois (3 mises-bas). Utilisée en allaitement, la chèvre Anglo-Nubienne élève sans difficulté des portées de triplets.


C’est une race très populaire. En comparaison d’autres races caprines laitières, le lait d’Anglo-Nubiennes est exceptionnellement riche en matières grasses et en matières protéiques. Le contrôle laitier donne ainsi une moyenne de taux butyreux de 48 g par kg de lait et une moyenne de taux protéique de 38 g. C’est l’une des raisons qui font apprécier cette race en production fromagère. Même mélangé en faible proportion avec le lait d’autres races de chèvres, le lait d’Anglo-Nubienne permet d’améliorer le rendement fromager.

Les boucs Anglo-Nubiens sont utilisés avec succès pour la production de femelles F1 laitières sur les races Alpines et Saanen. Ces F1 sont caractérisées par une amélioration net des taux butyreux et protéique en comparaison de leur mère de race pure.

L’actuel record de production en Grande-Bretagne a été établi à 2531 kg de lait pour une lactation de 305 jours, avec un record de production journalière à 8,25 kg de lait. Au-delà d’animaux aussi exceptionnels, la moyenne des Anglo-Nubiennes affiche une production journalière de 4 à 5 kg de lait et des lactations s’étendant de 1000 à 1250 kg de lait. C’est une race tardive dont les performances s’améliorent avec l’âge. Les chèvres peuvent se reproduire et produire correctement jusqu’à l’âge de 12 ans. De telles performances nécessitent bien sûr que les animaux soient convenablement alimentés eu égard à leur niveau de production.

L’Anglo-Nubienne est la reine des Antilles pour la production de cabris. Sa précocité, sa fécondité et ses aptitudes viande fournissent au marché antillais des produits d’exception.


Conformation de la chèvre Nubienne

Nubienne3.jpg
La Nubienne est une chèvre laitière relativement grande, fière, et gracieuse d'origine asiatique, africaine, et européenne , connue pour sa production laitière élevée en matière grasse.


La tête est la caractéristique distinctive de la race, avec un profil facial fortement convexes (nez romain). Les oreilles sont pendantes et longues (dépassant au moins d'un pouce (2.54 centimètres) le museau quand elles sont tenu le long du visage). Elles se trouvent près de la tête et évasent légèrement dehors bien en avant avec le bout arrondi, formant une forme de "cloche". Les oreilles ne sont pas épaisses, avec le cartilage bien défini.


Les poils sont courts, doux et brillants. Toute les couleurs, pleines ou mélangées sont acceptables.

Revenir à la page La chèvre laitière