La chèvre Saanen

De La-chevre.

Histoire de la Saanen :

Chèvre.jpg





Le nom est dérivé de la vallée de SAANEN dans les sud du canton Berne, en Suisse. En 1893 plusieurs milliers de têtes ont été pris hors de la vallée et réparties dans l'ensemble de l'Europe. Entre 1904 et les années 30 approximativement 150 SAANENS ont été importés de Suisse vers les États-Unis. Les importations postérieures sont entrées par l'intermédiaire de l'Angleterre. Aujourd'hui elles sont réparties dans l'ensemble des États-Unis en tant qu'une des chèvres préférées de laiterie principalement en raison de leur uniformité en produisant de grandes quantités de lait en même temps que leur vigueur, entretien facile et leur capacité à tolérer les changements environnementaux. La femelle Saanen a un air majestueux, plusieurs l'identifie comme étant la "reine des chèvres laitières".


Certains sont attirés par l'esthétique agréable d'un pâturage d’animaux uniformément blancs. Certains sont attirés par la Saanen par leur grande taille, vitalité, compatibilité de troupeau et leur tempérament. La plus grande partie de leur popularité, cependant, est qu’elles surpassent toutes les autres races avec des moyennes de production de 900 litres de lait, 3.4% de protéine et 3.1% de matières grasses. Mais les plus productives dépassent 1000 litres de lait par lactation.


Caractéristiques de la race :
Chevrette.jpg

Les poils de la Saanen sont courts et soyeux, bien qu'une frange au-dessus de l'épine et des cuisses soit souvent présente. Les poils sont blancs à crème, le blanc étant préféré. Les oreilles devraient être portées droites et alerte, de préférence se dirigeant en avant. La tête a un profil droit. La poitrine est profonde, large et longue, caractérisant une grande capacité thoracique. La Saanen est la plus grande de toutes les races laitière. La moyenne de race est 31-32", avec 35 ". L’épaule est large et bien attachée, le garrot fermé et bien en viande. Les aplombs sont corrects et les allures régulières. La mamelle est globuleuse, bien attachée, très large à la partie supérieure. C’est une race à fort développement : 50 à 90 kg pour les femelles, 80 à 120 kg pour les mâles.







Revenir à la page La chèvre laitière