Rationnement de la chevrette de remplacement

De La-chevre.

Les chevrettes de remplacement sont nécessaire dans tout les élevages, il est donc essentiel de bien les alimenter afin de produire des futures chèvres qui possèderont un bon rendement.

L’objectif visé pour la chevrette de remplacement est d’atteindre un développement suffisant pour lui permettre d’être saillie vers l’âge de 8 mois à un poids supérieur à 30 kg. Ainsi elle pourra mettre bas à l’âge de 1 an.


Peu importe le type d’élevage, les chevreaux ont, à la naissance, besoin du colostrum de leur mère. Pendant les trois ou quatre premiers jours de vie, le colostrum constitue une nourriture riche en énergie, en protéines, en minéraux, en vitamines A, D, E et K et en anticorps; en outre, il protège les intestins des chevreaux et augmente ainsi leurs chances de survie. Pendant les premières semaines de vie, les trois premiers compartiments du système digestif sont sous-développés; le lait ne reste pas dans ces estomacs et il est digéré de la même façon que chez les animaux ne possédant qu’un estomac, comme les humains et les porcs. Les chevreaux commencent à mâcher du foin après deux ou trois jours de vie; à mesure que leur consommation augmente, les trois estomacs se développent.
Après le colostrum, il est recommandé d’utiliser des aliments d’allaitement conçus spécifiquement pour les chevreaux qui sont disponibles commercialement. Le lait de remplacement permet de garder le lait de la mère pour la vente et d’éviter la propagation de l’arthrite-encéphalite caprine. Les laits de remplacements doivent être servis chauds ou à la température ambiante. Le soin et l’hygiène apportés à leur préparation est d’une importance capitale dans la maîtrise des diarrhées nutritionnelles.
Pour préparer les chevrettes au sevrage, vous devrez servir des aliments solides (foin et moulées) dès la 2ième semaine. Le sevrage a lieu entre la 5ième et la 8ième semaine. Le choc du sevrage sera moins grand si les chevrettes consomment au moins 30 g d’aliments concentrés par jour depuis au moins 3 jours.
Après le sevrage, les aliments solides doivent être distribués à volonté jusqu’à 500 g/jour vers la fin du 3ième mois.
Lorsque la quantité de fourrages ingérés augmente, vous diminuerez les concentrés à environ 100 à 200 g/jour au 7ième mois. Ne pas trop faire engraisser les chevrettes, cela peut nuire aux performances laitières de la première lactation.


Période Aliments Développement physiologique Technique d'alimentation
Naissanca à 4 jours
  • Colostrum de la mère
  • Fourni les immunoglobines pour bâtir l'immunité de la chevrette
  • Régularise le système digestif
  • 0.5 à 1 litre/jour en 3 repas
  • Donner le premier boire le plus tôt possible après la naissance
4'au 10' jours
  • Lait de chèvre ou lait de remplacement à 20-25% de protéines brutes
  • Foin
  • Surveiller les maladies d'allaitement (diarrhées, ballonnement)
  • Préparation à la rumination
  • 1 à 1.5 litre/jour en 3 repas ou à volonté si l'allaitement est froid (15°C à 20°C)
10' jour au sevrage
  • Lait de remplacement
  • Eau à volonté
  • Foin de bonne qualité
  • Moulée de début à 16-20% de protéines brutes
  • Préparation au sevrage
  • Favoriser l'ingestion d'aliments solides
  • Développement des papilles du rumen
  • 1.5 à 2 litres/jour en 2 repas
  • Eau tiède à volonté
  • Foin et moulée fraîche à volonté
  • Rationner le lait entre 1.6-1.7 litres/jour dès la 4' semaine
Sevrage
  • Eau à volonté
  • Foin de bonne qualité
  • Moulée de début à 16-20% de protéines brutes (30 g par jour durant 3 jours)
  • Croissance ralentie
  • Développement squelettique et corporel de la chevrette
  • Surveiller l'apparition des troubles digestifs dû au changement d'alimentation
  • Le poids de la chevrette doit être de 2.5 fois son poids à la naissance
  • Foin et moulée fraiche à volonté
  • Eau tiède à volonté
  • Plus le sevrage est tardif, plus il peut être brutal
  • Pour les sevrages précoces (5 à 8 semaines), il est recommendé de sevrer progressivement
  • Les chevrettes de 8 semaines peuvent être sevrées brutalement
  • 15 jours après le sevrage, donner une moulée à 16% de protéines brutes à volonté
  • Minéraux en fonction du foin utilisé
4' mois à la saillie (7 mois)
  • Foin de bonne qualité
  • Moulée à 16-20% de protéines brutes
  • Eau à volonté
  • Minéraux en fonction du foin utilisé
  • sel avec iode et cobalt si besoin
  • Développement de la taille de la chevrette en vue de la saillie
  • Développement du potentiel génétique
  • Pour favoriser le développement du rumen, diminuer la consommation de moulée à 0.1-0.2 kg/jour
  • Foin de bonne qualité et eau à volonté
Saillie jusqu'à 2 mois avant la mise bas (7 à 10 mois)
  • Foin de bonne ou moyenne qualité à volonté
  • Moulée à 16-18% de protéines brutes (200 à 300 g/jour) selon l'état de chair
  • Eau
  • Minéraux
  • La chevrette doit pesée au moins 30 kg de poids vif
  • 0.9 à 1.1 kg/jour de matière sèche
  • Eau à volonté
10 mois à 1 an
  • Fourrage à volonté
  • Moulée à 16% de protéines brutes
  • Eau
  • Minéraux
  • Croissance maximum de fœtus (70% des masses corporelles)
  • Limiter la distribution de moulée et favoriser l'ingestion des fourrages