La chèvre d’Australie sur appel d’offres

On 15 March 2008, in Nouvelles, by Charlotte

Les chèvres importées d’Australie ont fini leur période de mise en quarantaine. Elles seront vendues à des éleveurs privés qui seront sélectionnés par appel d’offres.

Cheptel

Les chèvres importées d’Australie ont fini leur période de quarantaine. Elles attendent à l’heure actuelle à Moramanga leurs futurs propriétaires. Ces animaux seront vendus à des particuliers par lots de 10 individus à raison de 1,5 à 2 millions Ariary par lot. Chaque lot sera composé de neuf femelles et d’un mâle, pour permettre la reproduction. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé pour sélectionner les acquéreurs potentiels. Le dépôt des offres a expiré le 14 mars. Tapis Mohair « Les acquéreurs seront choisis selon leur capacité à assurer les besoins de ces animaux concernant leurs enclos, leur nourriture et leur santé », explique Philibert Rakotoson, secrétaire géneral du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche. Les chèvres importées sont divisées en deux groupes. 400 sont de race « angora », utiles pour leur fourrure, l’autre groupe est d’une race « à viande », pouvant atteindre les 80 kg. Une grande partie des chèvres angora sera réservée pour la région d’Ampanihy où on fabique les tapis mohair, dans le Mahalafy, au Sud du pays. « La relance de la production du tapis mohair d’Ampanihy est l’un des objectifs de cette importation de nouvelles races de chèvres. Nous allons étudier les possibilités de pouvoir y envoyer le nombre maximum de chèvres angora », précise le secrétaire général. Sur le plan économique, cette initiative du gouvernement donne un nouvel élan à la filière caprine. La reprise des exportations de viande de chèvre figure parmi les objectifs à atteindre pour Madagascar. Des marchés potentiels se dessinent déjà pour Madagascar dans les pays de l’océan Indien, comme Maurice.

Mahefa Rakotomalala

Source: lexpressmada.com