Des chèvres partent au nettoyage de Los Angeles

On 28 September 2008, in Nouvelles, by Charlotte

Waliboo3

Un nouveau concept semble trouver sa voie quant au nettoyage des zones urbaines. On a déjà entendu parler en France de désherbage effectué par des animaux domestiques et la même chose vient de se produire dans la ville de Los Angeles, en Californie (Etats-Unis). En fait, des chèvres partent au nettoyage de Los Angeles.

100 chèvres ont ainsi été louées par la Los Angeles Community Redevelopment Agency pour faire un travail un peu particulier qui ne devrait pourtant pas leur poser de problème. Les ruminants vont devoir prendre la place des agents chargés de nettoyer la ville et auront à charge de désherber tout un quartier. Selon le propriétaire de ces travailleurs d’un nouveau genre, George Gonzales, les 10 000 mètres carré ne devront leur prendre qu’une dizaine de jours. La prestation de service ne coûtera que la moitié du montant qui aurait dû être déboursé pour des travailleurs humains, soit la somme de 3000 dollars (environ 2130 euros).

Engager des animaux pour éliminer les mauvaises herbes a donc un triple avantage. En fait, ils respectent l’environnement tout en nettoyant aussi bien que les hommes. Cela pourrait entraîner une élimination des tondeuses à gazon d’où nette réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) même si, comme nous le savons, l’éructation ou les flatulences des ruminants tels que les vaches, les moutons, les chèvres par exemple, contiennent aussi du gaz méthane.

Et le troisième avantage, si on peut l’appeler ainsi, c’est le contraste généré par leur présence : un troupeau de chèvres broutant sur fond de gratte-ciel attire les curieux et les badauds qui sont venus les photographier en souvenir.

Source:  Waliboo.com

 

Waliboo7

Cette décision a été prise à la suite de l’apparition de la peste des petits ruminants dans le pays en juillet 2008.

La campagne qui a été initiée par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, concerne surtout les reproducteurs ovins et caprins spécialement choisis pour perpétuer le patrimoine génétique de leur espèce respective mais aussi les autres animaux vivant aux alentours des élevages touchés. On notera que la peste des petits ruminants est une pathologie causée par un virus touchant exclusivement les moutons et les chèvres. Cette maladie ne se transmet par à l’homme.

On ne manquera pas de noter que d’autres mesures sanitaires ont déjà été prises au Maroc. Il s’agit entre autres de la mise en quarantaine des élevages touchés par la maladie, de l’interdiction de va-et-vient des animaux ou encore de l’isolement des bêtes contaminées… Afin d’éradiquer toute trace de la maladie et éviter toute récidive, la vaccination sera réalisée d’une manière générale et étendue à toutes les régions du pays, plus particulièrement dans les zones dites à risque.

Afin de garder un contrôle sur l’évolution de l’opération, une cellule de suivi sera également mise en place. Toutes les personnes de terrain seront d’ailleurs correctement formées pour être aptes à réagir en cas de crise.

Source: Waliboo.com