Un fait insolite qui a eu lieu au Congo. Un troupeau de chèvres incarcérées a été libéré.

Waliboo1

Les pauvres bêtes, une douzaine à peu près, étaient détenues dans une prison à Kinshasa, la capitale de la République du Zaïre. Le motif évoqué est la vente illégale effectuée par leurs propriétaires au bord de la route. Et l’on ne peut s’empêcher de se demander qui sont les véritables fautifs.

Le vice-ministre des Droits Humains, Claude Nyamugabo, les a aperçues lors d’une visite de routine organisée à la maison d’arrêt. Il n’a pu que s’étonner de découvrir des occupants un peu particuliers dans l’une des cellules de la prison. Des chèvres qui prennent la place des hommes. Claude Nyamugabo n’a pas du tout apprécié cette situation incongrue et a estimé que les animaux ont été incarcérés illégalement. Les responsables de la prison devraient répondre de leurs actes car l’homme politique prévoit leur reconversion prochaine.

On ignore depuis combien de temps les ruminants étaient enfermés mais l’on peut imaginer ici le calvaire qu’ont dû endurer les autres détenus durant leur présence. Entre autres béguètements sans arrêt comme des appels au secours, l’odeur pestilentielle qui devait émaner de leur cellule n’a pas dû arranger les choses.

Source:  Waliboo.com