Pour favoriser l’installation des jeunes

On 15 October 2009, in Nouvelles, by Charlotte

Partenariat

Partenariat. Convention entre le conseil général et les J.A.

Sur le Causse de Villeneuve, un noyau de producteurs de lait de chèvre grossit. L’AOC Rocamadour et de bonnes perspectives dans cette filière attirent. Françoise Cayla a justement choisi cette production. Au Mas de Cance, les chèvres tiennent désormais compagnie aux Limousines. Et hier, elles étaient à la fête, surprises de voir tant de monde défiler devant leur nez.

C’est le projet d’installation de Françoise Cayla qui avait été choisi par les Jeunes Agriculteurs pour signer avec le conseil général, et son président Jean-Claude Luche, la convention de partenariat pour le renouvellement des générations d’exploitants agricoles sur le département.

Françoise Cayla a décidé, en 2008, d’arrêter son activité salariée pour s’installer aux côtés de son mari, Francis, sur la ferme du Mas de Cance, où désormais les chèvres remplacent les brebis, les vaches allaitantes étant conservées. « Avoir ainsi deux productions permet une plus grande sécurité des revenus » note le couple d’exploitants. Important, notamment en temps de crise.

Rebondissant sur l’exemple de l’installation de Françoise Cayla, le président des Jeunes Agriculteurs a détaillé le plan d’accompagnement à l’installation. Tout un parcours. « S’installer en agriculture est plus difficile que dans d’autres secteurs. On veut que les gens s’installent sur des projets viables » insiste Bruno Montourcy. Et de remercier le conseil général « d’avoir pris conscience de la nécessité d’aider à l’installation de jeunes agriculteurs. »

La convention signée hier chez Françoise et Francis Cayla prévoit notamment une animation auprès des adolescents pour promouvoir le métier d’agriculteur, la formation sur le développement durable et les économies d’énergie et l’attribution d’une aide complémentaire à la Dotation aux Jeunes Agriculteurs (1 000 € plus une bonification de 500 € s’il y a prise en compte de la notion de développement durable). « Cette aide doit donner confiance à des jeunes » a relevé Jean-Claude Luche. Le président du conseil général a annoncé que la solidarité départementale allait s’exprimer avec les producteurs de lait de vache (des propositions seront faîtes fin novembre). Il sera aussi présent demain à Toulouse pour la grande manifestation agricole régionale. « Nous avons la nécessité de nous mobiliser car quand l’activité agricole est menacée, c’est l’ensemble de l’Aveyron qui est concerné. »

Source:  ladepeche.fr

 

Leave a Reply