La “vache du pauvre” a bien changé

On 2 March 2010, in Nouvelles, by Charlotte

Perpignan.

On en sait malheureusement très peu sur l’histoire de la chèvre. On sait juste que nos biquettes ne sont ni plus ni moins que des bouquetins domestiqués. La chèvre était, au début de son histoire avec l’homme, la “vache du pauvre”. Elle accompagnait bergers et paysans sans le sou, et ne suscitait guère la sympathie des foules. Peu à peu, elle est sortie de l’anonymat. Elle devint, dans les villes, chèvre de trait prête à tirer avec patience les voitures pour enfants ! Quelques citadines sont attirées aujourd’hui par le côté “exotique” de cet animal, et se mettent à jouer aux fermières. La chèvre naine, elle, est une race rustique, d’origine africaine. Elle est aujourd’hui très répandue sur tout le territoire français. Elle est utilisée comme débroussailleuse, comme animal d’ornement et de plus en plus fréquemment comme animal de compagnie. Mini biquette est familière ; elle s’adapte et s’attache très vite à ses humains. Comme toutes les autres chèvres, elle a un standard officiel : Taille : maximum 50 cm au garrot (mâles y compris). Silhouette : corps trapu, poitrine profonde et large. Pattes courtes et musclées. Tête : cornes tournées vers l’extérieur. Barbiche chez le bouc. Poids : de 17 à 30 kg pour le bouc, de 12 à 20 pour la chèvre. Robe : couleurs variées, souvent noires et blanches.

Source: http://www.midilibre.com

 

Leave a Reply